Demande SAV

DEMANDE SAV

L'envoi de cette fiche accélère le traitement de votre demande


Vos références


Nom client*

Adresse

Pays*

Ville*

Date d'installation matériel*

Modèle matériel*

N° de portable

N° de téléphone fixe

Adresse email*

Adresse Skype

Contrat d'entretien
 Oui Non

Description sommaire de la panne :

Si possible, joindre photo


Questions Fréquentes


Comment contrôler sa tension?

Les 10 règles d’or pour mesurer la pression artérielle:

 

 

  1. Mesurez toujours la pression artérielle à la même heure. Comme chacun de nous a env. 100 000 différents niveaux de pression artérielle chaque jour, les mesures individuelles n’ont pas de validité. Seules les mesures régulières aux mêmes moments de la journée, sur une longue période, permettent une évaluation pertinente de la pression artérielle.
  2. Ne consommez pas de nicotine et de café dans l’heure précédant la mesure.
  3. Après une période de repos de 2 à 3 minutes, prenez la mesure en position assise. Même le travail de bureau augmente la pression artérielle d’env. 6 mm Hg pour la pression systolique et d’env. 5 mm Hg pour la pression diastolique.
  4. Ne mesurez pas la pression artérielle lorsque vous ressentez un besoin impérieux d’uriner. Une vessie pleine peut être à l’origine d’une augmentation de la pression artérielle d’env. 10 mm Hg.
  5. Avant de mesurer la pression artérielle, lisez attentivement le mode d’emploi du tensiomètre. L’utilisation correcte des tensiomètres garantit la qualité des mesures et permet d’obtenir des résultats précis.
  6. En cas d’utilisation d’un tensiomètre poignet, gardez le poignet au niveau du cœur durant la mesure. En cas d’utilisation d’un appareil de mesure de bras, le bras supérieur est automatiquement à la bonne hauteur.
  7. Durant la mesure, ne parlez pas et ne bougez pas. Le fait de parler augmente les valeurs d’env. 6 – 7 mm Hg.
  8. Attendez au moins 1 minute entre deux mesures afin que les vaisseaux ne soient plus sous pression lors de la nouvelle mesure.
  9. Notez les valeurs dans un carnet de mesures: inscrivez toujours les valeurs mesurées ainsi que les médicaments pris et la date et l’heure de mesure.
  10. Mesurez régulièrement votre pression artérielle. Même si vos valeurs se sont améliorées, vous devriez continuer à mesurer votre pression artérielle à titre de contrôle.

Comment gérer son poids?

Choisir le bon poids

 
Il ne faut pas idéaliser le poids souhaité, oublions le poids de nos 20 ans !
Différents phénomènes font que notre poids subit des variations au fil des années, grossesses, ménopause, accident, maladie, arrêt du tabac…
 
Oui mais alors comment choisir ?
 

Avant tout, il faut apprendre à se connaître, à s'écouter.
Aidez-vous des points suivants avant de vous décider.

 
  • Ai-je maintenu longtemps le poids que je souhaite faire ?
  • Ai-je pris du poids récemment ?
    Les “vieux” kilos sont plus longs à perdre.
  • Ai-je déjà fait beaucoup de régimes ?
    Il peut exister un phénomène de résistance à l'amaigrissement.
 
Il faut réellement choisir un poids dans lequel on se sent bien, poids idéal ou poids de forme, à chacun son idéal.
 

Et après ?

 
Quelques points pour un amaigrissement réussi :
 
  • Faire 3 repas par jour et 1 à 2 collations.
    Eviter les repas trop copieux
  • Boire 1,5l d'eau par jour.
    Variez-les.
  • Manger lentement, de tout et surtout la même cuisine pour tous.
  • Ne pas abuser de l'alcool.
  • Supprimer le tabac
  • Utiliser herbes, épices et aromates pour relever le goût des plats.
    Curry, Cayenne, Tabasco, persil, ail, estragon…
  • Gérer ses achats et menus
    Liste de courses, menus pour la semaine
  • Se faire plaisir, le plaisir ne passe pas que par l'alimentation.
  • Identifier la faim de l'envie.
  • Savoir dire "non merci" lorsque cela s'impose.
  • Pratiquer régulièrement une activité physique.
    Marche, vélo, natation…
  • Une semaine sans perte ou un écart mal géré : rien n'est perdu, il est toujours temps de se ressaisir.
  • Se peser une fois par semaine dans les mêmes conditions.
    Le matin, nu, à jeun.
  • Un amaigrissement bien mené doit toujours être suivi d'une période de stabilisation.
  • Manger de tout modérément en puisant, pour chacun des repas, dans les 7 groupes alimentaires.
 

Comment réguler sa température corporelle?

Le centre de la régulation de la température du corps humain est situé au niveau d'une glande, l'hypothalamus, et le point de régulation peut être modifié en cas de pathologie : c'est ce qui est responsable de la fièvre lors d'une infection par exemple. Elle se distingue selon les puristes de l'hyperthermie qui est une augmentation de la température corporelle dans le cadre d'un environnement ou d'un effort, et l'hypothermie, une diminution de celle-ci, essentiellement dans le cadre d'une exposition au froid prolongé. Dans ces deux cas, le point de régulation n'est pas modifié et l'organisme met en place des moyens pour ramener la température à son point d'équilibre : sudation ou frissons par exemple.

 

Comment combattre le diabète?

Prendre deux bons repas par jour, matin et midi, serait plus efficace pour traiter le diabète de type 2 que de manger des repas plus légers et fractionnés tout au long de la journée.

Deux repas par jour pour combattre le diabète

Eviter les aliments qui contiennent des graisses saturées, privilégier les aliments à faible index glycémique mais aussi et réduire et fractionner les portions dans l'assiette sont les premiers conseils que l'on donne aux personnes atteintes de diabète de type 2, afin de stabiliser leur glycémie. Pourtant, une nouvelle étude menée par des chercheurs de Prague, auprès de deux groupes de 27 diabétiques, laisse entendre que prendre deux bons repas par jour serait plus efficace dans la gestion du diabète que de manger des repas plus petits et fractionnés tout au long de la journée.

Qu’est-ce qu’un automate de biochimie?

Ce sont des automates qui réalisent des réactions chimiques, enzymatiques ou immunologiques (immuno-chimiques/enzymatiques) dans le but de doser un composé chimique dans un liquide biologique de l'organisme (sang, urine, liquide d'épanchement ou de ponction)

Ils sont historiquement divisés en deux types d'automates, les automates de chimie dont la réaction est chimique directe et les automates d'immuno-analyse dont la réaction de dosage utilise des anticorps monoclonaux. Dorénavant ces types d'examens sont de plus en plus réunis soit au sein du même automate soit au sein de chaînes d'automates de la même entreprise.