Archives de l’auteur : dianox_usr

1433746789NKA_5685

Allaitement maternel : le gouvernement ambitionne de faire passer le taux de 12% à 50% en 2020

Le Gouvernement ivoirien ambitionne de faire passer le taux actuel d’allaitement de 12 % à 50% à l’horizon 2020 en Côte d’Ivoire, selon le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Daniel Kablan Duncan. Le Chef du Gouvernement qui procédait jeudi 4 juin, à Grand-Bassam, au lancement de l’année de l’allaitement a déclaré que les autorités ivoiriennes s’engageaient à soutenir « pleinement le plan de relance de l’allaitement ». Cette cérémonie qui se tenait en prélude à la semaine internationale de l’allaitement prévue cette année du 01er au 07 août, a été l’occasion pour le Premier ministre d’inviter les partenaires techniques et financiers ainsi que la société civile à s’inscrire dans ce plan d’actions. 


 

Daniel Kablan Duncan a souligné que l’objectif de cet engament est de renforcer le capital humain national à travers une nutrition respectant, dès la naissance, les normes les plus rigoureuses et les bonnes pratiques en la matière. 

Car pour le Premier ministre, l’allaitement « constitue de façon indéniable l’une de ces pratiques, largement à notre portée et ne dépendant, en général, que de notre volonté ».

Aussi a-t-il exhorté toutes les femmes de Côte d’Ivoire, à faire de l’allaitement maternel l’option privilégiée de nutrition de nos enfants, et de façon exclusive dès les premières heures de la naissance jusqu’à 6 mois ».

Pour sa part, Mme Raymonde Goudou, la ministre de la Santé et de Lutte contre le Sida a tenu à mettre en garde contre les pratiques tant socioculturelles qu’hospitalières qui ne favorisent pas les bonnes pratiques de l’allaitement maternel mettant ainsi en danger les enfants.

« La malnutrition demeure encore, sous toutes ses formes confondues, la cause principale de la morbidité, de la mortalité prématurée, de réduction de la capacité de travail, de la réduction de la performance à l’école, de l’altération du développement mental et bien d’autres », a-t-elle éclairé.

Elle a révélé que s’il est vrai que plus de 90% des mères allaitent leurs enfants, seulement 12% le font correctement dans les six premiers mois. 

Pour inverser ces tendances négatives, elle a appelé à mettre fin à ces croyances socioculturelles, la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida. Mme Raymonde Goudou a plutôt recommandé aux mères ivoiriennes de se conformer aux prescriptions de la politique nationale et la stratégie mondiale pour l’alimentation optimale du nourrisson qui prévoient que l’enfant soit mis au sein dès les premières heures de sa naissance.

Source : www.gouv.ci

dons

2 tonnes de médicaments du Roi Mohammed VI à la Côte d’Ivoire

Le Roi Mohammed VI, a procédé, mardi au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon à Abidjan en présence du Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, à la remise d’un don royal de deux tonnes de médicaments pour le traitement des infections opportunistes liées au Sida, au profit du ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida.

Ce don royal offert par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable, s'inscrit en droite ligne de la vision du Roi Mohammed VI qui ne cesse d'œuvrer pour conférer un contenu humaniste à la solidarité du Maroc avec les pays africains et à la coopération Sud-Sud, à travers le lancement d'une multitude de programmes d'aide aux populations défavorisées du continent.

Le don royal qui confère une dimension humaine à la visite royale en Côte d'Ivoire est une autre consécration de la coopération fructueuse et exemplaire unissant le Maroc et la Côte d'Ivoire dans le domaine de la santé et de la formation médicale et paramédicale.

Il traduit également la détermination du Souverain à contribuer au progrès et à la prospérité du peuple ivoirien frère, à la mise en place d'un partenariat stratégique, multiforme et volontariste entre les deux pays, et à la mobilisation de toutes les potentialités dans le but d'atteindre les objectifs de développement humain et durable dans ce pays frère et ami.

A cette occasion des données techniques sur les composantes de ce don ont été présentées au Roi. Ce don est composé de deux tonnes de médicaments pour traiter les maladies et infections opportunistes liées au SIDA.

Le lot comprend trois familles de médicaments, à savoir 800 boites d'antiviraux, 10.700 boites d'antibactériens et 22.400 boites d'antifongiques.